Interview de Olivier Wigniolle

Un enjeu écologique auquel désormais on ne peut se soustraire avec une nouvelle manière de percevoir une problématique désormais entièrement liée à la nécessité d’agir vite pour inverser la dégradation constatée et préserver les populations mais aussi sous la pression de l’opinion publique.

En ce sens, les dirigeants rencontrés disent s’être emparés du sujet, souhaitant poursuivre ces efforts de façon collective, réfléchie et raisonnée… au service des projets et non au détriment des autres fondamentaux de l’immobilier.

C’est ce que nous rappelle Olivier Wigniolle lorsqu’il intègre l’écologie et plus particulièrement la transition environnementale et énergétique parmi les trois grandes révolutions que doit intégrer notre industrie immobilière. Cela se reflète notamment dans l’objectif d’une construction zéro carbone.

Les deux autres grandes révolutions selon Olivier Wigniolle concerne la notion de propriété qui évolue sous l’effet des nouvelles manières de vivre l’immobilier et les usages (coworking, coloving) et enfin relève de la digitalisation de la filière. En d’autres termes, les développements immobiliers doivent s’inscrire en rupture avec les méthodologies d’un passé récent.